Comment mener une séance de lecture offerte ? (Cycles 1 et 2)

mener une séance de lecture offerteJe continue de partager les bons conseils que Roland Goigoux a promulgué lors d’une conférence à Genève. Cette fois-ci, il nous donne des conseils pour mener une séance de lecture offerte.

Pour illustrer ces propos, Roland Goigoux s’appuie sur l’étude d’un texte menée de deux façons différentes.

 

C’est concret, c’est facile à mettre en place et c’est par ici !

Temps de lecture estimé :  entre 5 et 10 minutes.


L’article s’organise en deux parties : vous trouverez d’abord le texte lu aux élèves puis les deux situations de classe. Dans le premier scénario, les propos de l’enseignant sont assez maladroits ; la compréhension de tous les élèves n’est pas engagée. Le second scénario est plus pertinent.


Récit extrait de l’ouvrage « La soupe à la souris » d’Arnold Lobel, L’école des loisirs.

Séance en GS et CP : il s’agit de travailler la compréhension. L’enseignant lit le texte à haute voix et ne montre aucune illustration. Le texte a été recopié sur plusieurs pages et l’enseignant tourne les pages pour bien montrer qu’il lit.


Le texte : « Les deux pierres »

Page 1 :

Sur le versant d’une colline, parmi l’herbe et les fleurs sauvages, il y avait deux énormes pierres.

L’une d’elles dit à l’autre :

-Ce versant de la colline est bien agréable, mais je me demande ce qu’il y a de l’autre côté.

-Nous ne le savons pas, dit la seconde pierre ; et nous ne le saurons jamais.

 

Page 2 :

Un jour, un oiseau passa tout près des pierres.

-Petit oiseau, lui demandèrent les pierres, peux-tu nous dire ce qu’il y a de l’autre côté de la colline ?

L’oiseau s’envola, survola de très haut la colline, puis revient et dit :

-Je vois des villes et des châteaux, je vois des vallées et des montages. C’est une vue magnifique.

 

Page 3 :

La première pierre déclara :

-Mais toutes ces choses sont sur l’autre versant.

C’est bien triste, dit la seconde, que nous ne puissions pas les voir, et nous ne le pourrons jamais.

Et elles restaient là, sans pouvoir bouger, et il leur semblait qu’elles en avaient bien pour cent ans à rester aussi tristes.

 

Page 4 :

Un jour, une souris vint à passer par là.

-Petite souris, lui demandèrent les deux pierres, peux-tu nous dire ce qu’il y a de l’autre côté de la colline ?

La souris grimpa au sommet de la colline, passa son nez de l’autre côté, regarda en bas, puis en revient et dit :

-Je vois de la terre et des pierres, je vois de l’herbe et des fleurs. C’est une vue magnifique.

 

Page 5 :

-L’oiseau nous a menti, dit la première pierre. Ce côté de la colline est exactement le même que celui-là.

Tant mieux ! dit la seconde. Nous en sommes vraiment heureuses, et nous le resterons toujours !

 

Scénario 1 : le plus courant.. mais le plus maladroit

L’enseignant lit cette histoire à voix haute puis demande :

  • Avez-vous aimé cette histoire ?
  • Quels sont les personnages ?
  • Que veulent savoir les pierres ?
  • Que dit l’oiseau ?
  • Que dit la souris ?
  • L’oiseau a-t-il menti ?
  • Est-ce que les pierres sont heureuses à la fin ?

Est-ce que les pierres sont heureuses à la fin ? Le texte dit que oui donc c’est facile. La question centrale pour comprendre ce texte est « L’oiseau a-t-il menti ? » A ce moment, on se rend compte que beaucoup d’enfants n’ont absolument pas compris l’histoire… Pourtant, l’enseignant s’arrête là dans ses explications. Comme le dit Roland Goigoux, il a entendu ce qu’il attendait. Ensuite, il y a éventuellement des images à remettre dans l’ordre, des activités de découpage, de coloriages. Certains élèves ne regardent pas ce qu’ils collent… se trompent…

Les enseignants qui procèdent ainsi estiment que l’imprégnation suffit à améliorer la compréhension des élèves.

Notes : Roland Goigoux souligne avec humour les maladresses des enseignants, débutants ou non. Je ne sais pas si vous vous reconnaissez dans ce premier scénario mais cette situation semble faire écho au public de Genève 😉 !

Scénario 2 :

Ce scénario peut sembler proche du premier mais il est en réalité très différent.

Intéressant, n’est-ce pas ?Je trouve que cette première séance comporte déjà pas mal d’informations pertinentes à réemployer pour toutes les lectures offertes réalisées en classe.

Roland Goigoux va plus loin et présente les différentes séances qui ont suivi.

Séance 2 : récapituler l’histoire (activité collective et guidée) puis relecture à haute voix.

Séance 3 : Approfondissement sur le point de vue. En salle de motricité, décrire ce qu’on voit à plat ventre et depuis le haut d’une poutre. 

Séance 4 : En collectif, les élèves racontent l’histoire à l’aide des images qui sont dans l’ordre. Le but est de passer du dialogue au monologue car finalement un monologue s’approche d’une forme écrite. C’est pourquoi on revient souvent sur l’histoire lue.

Autres suggestions :

  • Relire en prenant appui sur un support (plan/maquette).
  • Reprendre le récit en demandant aux élèves de venir chercher dans une boîte, les éléments dont on a besoin pour raconter l’histoire. Bien sûr, il y a des intrus dans la boîte : un château, une forêt… Les élèves ont le droit de prendre seulement ce dont ils ont besoin pour raconter l’histoire, ils doivent justifier leurs choix.

Séance 5 :

Deux pages à insérer : la maîtresse a retrouvé deux pages de l’histoire. Il faut les replacer au bon endroit.

« Et elles embrassèrent la souris qui leur avait fait tant plaisir. » (page 6)

« Elles auraient aimé avoir des jambes pour aller de l’autre côté de la colline et pour découvrir ces villes et ces châteaux. » (page 4)

On est dans la résolution de problème de compréhension. A ce moment-là, les élèves sont capables d’y répondre.

Autres tâches de réinvestissement suggérées :

  • Inventer une suite ou un dialogue qui ferait suite au dénouement
  • Choisir une phrase « titre » ou un résumé parmi plusieurs propositions
  • Raconter la même histoire d’un autre point de vue
  • Détecter une erreur dans une relecture de la maîtresse

En ce qui me concerne, j’ai été vraiment emballée par cette présentation de séquence. C’est pourquoi j’ai préparé une fiche séquence ainsi que tout le matériel nécessaire à sa réalisation en classe.

Vous trouverez tout dans cet article :

lesdeuxpierres séquence compréhensionArticle : Les deux pierres, une séquence clé en main (GS – CP – CE1)

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à me suivre sur Facebook.


SOURCE :

Intervention de Roland Goigoux à Genève en mars 2008 : « Enseigner la lecture aujourd’hui au cycle élémentaire » : https://edu.ge.ch/site/archiprod/essai-4/

La vidéo dure 2 heures et demie. L’extrait résumé ici est visible à partir de 1 heure et 51 minutes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.