Que penser des récompenses ?

que penser des récompensesLes bons points et autres récompenses sont très largement utilisés en classe. Que faut-il en penser ?

Richard Wiseman aborde le sujet de la récompense chez les enfants et les adultes dans son best-seller.

Il y présente quelques expériences scientifiques dont les résultats me semblent intéressants.

 

Récompenser ou ne pas récompenser, telle est la question.

Dans le cadre d’une étude désormais célèbre, Mark Lepper, psychologue à Stanford, a proposé à des écoliers de faire un dessin. Avant de les mettre devant une feuille blanche, il a promis à certains d’entre eux qu’ils recevraient une médaille.

Quelques semaines, plus tard, les chercheurs leur ont à nouveau distribué du papier et des crayons de couleur et ont observé leur comportement. Étonnamment, les enfants qui avaient déjà gagné une médaille ont passé beaucoup moins de temps que les autres à dessiner.

 

Pourquoi ?

D’après Mark Lepper, ces enfants se sont dit :

« D’habitude, quand les adultes me donnent une récompense, c’est pour faire quelque chose que je n’aime pas faire. Donc, je n’aime pas dessiner. »

L’expérience a été réitérée plusieurs fois avant la même conclusion : si vous demandez à des enfants de pratiquer une activité qui leur plaît et que vous leur promettez une récompense pour la réaliser, vous risquez de diminuer leur plaisir et leur motivation.

 Ce qui était un jeu devient une corvée.

 

Et pour les activités déplaisantes ?

On peut penser que ce raisonnement s’applique uniquement aux activités plaisantes mais que proposer des récompenses lors d’activités déplaisantes est un facteur de motivation.

Pour vérifier cette hypothèse, Richard Wiseman a demandé à deux groupes de volontaires de passer un après-midi à ramasser des détritus dans un jardin public. Il leur a dit qu’il s’agissait d’une expérience de sensibilisation à l’écologie.

Un des groupes s’est vu offrir une rémunération importante, et l’autre n’a reçu que quelques centimes. Un bout d’une heure de travail éreintant, on leur a demandé s’ils passaient un bon après-midi.

On pourrait penser que les volontaires grassement payés soient plus enthousiastes que ceux chichement rémunérés mais notre intuition est fausse : les premiers ont donné une note moyenne de 2 sur 10 à leur après-midi, tandis que la moyenne de l’autre groupe était de 8.5 sur 10.

Les volontaires les mieux payés se sont dit :

« Habituellement, on me paye pour faire un travail que je n’aime pas. J’ai été très bien payé, donc je n’aime pas nettoyer le jardin public. »

Les autres, en revanche, ont pensé :

« Je n’ai pas besoin d’une grosse rémunération pour faire quelque chose qui me plait. J’ai reçu une très petite somme, c’est donc que ce travail me plaît. »

Cette expérience montre qu’une récompense excessive peut porter préjudice à la motivation. Ce constat a pu se vérifier dans de nombreuses autres expériences. Certaines enquêtes ont fait apparaître un pic de performance quand les personnes étaient récompensées, mais sur le long terme, les récompenses finissent toujours par saper le comportement qu’elles sont censées encourager.

 

Il ne faudrait donc pas récompenser nos élèves ?

De nombreux d’enseignants utilisent divers systèmes de récompenses (bons points, tampons à messages,  stickers…). J’ai moi-même utilisé des stickers avec mes CE1/CE2. Sommes-nous tous à côté de la plaque ?

Non !

Car s’il est contre-productif de motiver les élèves en leur promettant une récompense, il est pertinent d’encourager et de féliciter les élèves APRES la réalisation d’un exercice.

Pour aller plus loin sur ce point, je vous suggère de lire cet article :

Faut-il complémenter un élève ?

La lecture de ce livre va changer ma pratique en classe. En effet, pour des questions de coût, je ne distribuais pas des stickers à chaque exercice correctement réalisé. Lors de la passation des consignes, j’avertissais les élèves de la possibilité de recevoir un sticker pour ledit exercice. Sur le coup, ils étaient enchantés. Mais quel message leur envoyais-je ? Cela signifiait-il que je donnais moins de valeur aux autres exercices ?  En y réfléchissant a posteriori, je me dis que les élèves auraient été bien plus enthousiastes s’ils avaient eu la bonne surprise de découvrir un sticker dans leur cahier du jour. De plus, cela m’aurait permis d’encourager plus facilement tous les élèves.

 

Et vous ? Utilisez-vous des récompenses en classe ? Êtes-vous en désaccord avec ces études ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

 


SOURCE :

Encore une fois cet article m’a été inspiré par le best-seller de Richard Wiseman, « 59 secondes pour prendre les bonnes décisions ».

Ce professeur en psychologie , y évoque de nombreuses expériences scientifiques qui nous éclaire sur les comportements humains.

Pour les curieux à l’esprit cartésien comme moi, c’est une lecture idéale pour se changer les idées pendant les vacances !

Lien vers la page Amazon du livre

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.