Le hasard dans l’art : des pistes d’exploitation

La thématique du hasard dans l’art m’intéressait depuis longtemps. Je pense que les élèves peuvent vraiment s’amuser et expérimenter grâce à ce thème.

Je partage ici avec vous quelques pistes d’exploitation, une fiche-mémoire pour les élèves et des œuvres à vidéoprojeter.

 

Mon idée folle

Dans un souci de ne pas trop guider et brimer la créativité de mes élèves, j’aime les mettre en situation de production avant de leur montrer des œuvres d’art.

Et j’aimerais beaucoup les inviter à placer le hasard au cœur de leurs productions.

MAIS (il y a un grand MAIS), j’ai peur que leur imagination transforme la salle de classe en champ de bataille ! Si la moitié de mes élèves se prend pour Jackson Pollock, ça peut laisser des traces… Bref, il faudrait cadrer tout ça : vérifier la faisabilité au niveau pratique, matériel, budgétaire, etc.

D’où l’idée de procéder en trois temps :

Temps 1 : réflexion individuelle puis collective

Temps 2 : production (sur une ou plusieurs séances)

Temps 3 : observation d’œuvres variées sur cette thématique. Rapprochement avec les productions des élèves.

 

Propositions possibles des élèves

Vous pouvez vous prêter au jeu : que feriez-vous si on vous demandait de placer le hasard au cœur de votre démarche artistique ?

Voici les idées que j’ai eues avant de faire des recherches sur ce thème :

  • Coulures (encre, peinture)
  • Projections de peinture ou d’encre avec une brosse à dent
  • Pliage aléatoire d’une feuille et mise en couleur des lignes ou des zones obtenues
  • Froisser du papier, le mettre en couleur
  • Cadavre exquis illustré
  • Utilisation de dés : prévoir une action selon les tirages (dessiner, tracer, peindre tel symbole, telle couleur… Les possibilités sont infinies.)
  • Découper/déchirer des papiers. Les laisser tomber sur une feuille et les coller tel quel.
  • Même procédure avec des objets, de la laine…
  • Faire une action en fermant les yeux
  • Tracer des lignes, des formes au hasard

Les possibilités sont infinies. A vous de voir si vous voulez cadrer plus précisément les productions en imposant l’usage d’un outil, d’un médium ou d’une technique. Il peut être intéressant que les élèves reviennent sur leurs productions une fois l’observation des œuvres faites.

Vous le savez peut-être, je vis actuellement à l’étranger. Ne pouvant pas tester cette séquence en classe, si vous vous lancez, je suis très curieuse d’avoir votre retour  ! 😉 

 

Une idée pas folle du tout

Autre option : si vous êtes moins aventureux et que cette liberté confiée à vos élèves vous effraie, vous pouvez reprendre cette séquence « à la manière de » d’une école de l’Académie de Grenoble : http://www.ac-grenoble.fr/ecoles/g5/spip.php?article1385

Bien sûr, dans ce cas l’engagement des élèves dans la démarche artistique n’est pas le même… mais cette séance a le mérite d’évoquer une thématique et de faire découvrir des artistes.

 

Les documents :

Assez blablaté, voici les documents que j’ai préparés.

La fiche pour les élèves :

fiche élève – le hasard dans l’art

Le document à projeter :  (sur la dernière page, vous trouverez des informations sur les artistes et les œuvres).

Powerpoint – Le hasard dans l’art

 

Vous pouvez suivre l’actu du blog sur sa page Facebook. Et n’hésitez pas à me laisser un p’tit commentaire !


SOURCES :

Le super blog de Danièle Perez : Le hasard dans l’art

Un document réalisé par un étudiant du nom d’Augustin Manaranche : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.