Les labyrinthes des multiplications

Après mûres réflexions et quelques prises de tête sur la mise en page, voici mes labyrinthes des multiplications ! 

 

Pour les découvrir, c’est ici. ⤵

Présentation

Les élèves complètent les multiplications et colorient les cases correspondantes.

Les labyrinthes – petit format

Petit format car vous trouverez 4 labyrinthes identiques par page. 

Labyrinthes des multiplications – Tables de 2 et 4

Labyrinthes des multiplications – Tables de 3 et 5

Labyrinthes des multiplications – Tables de 6, 7 et 8

Labyrinthes des multiplications – Table de 9

 Labyrinthes de multiplication par « niveaux »

Niveau 1 : labyrinthes avec les tables de 2, 3, 4 et 5.

Niveau 2 : labyrinthes avec les tables de 2 à 9.

Labyrinthes des multiplications – Niveau 1

Labyrinthes des multiplications – Niveau 2

NB : Pardonnez la variation des titres avec le mot « labyrinthe » tantôt au singulier, tantôt au pluriel. Quand j’ai commencé le travail fastidieux de mise en page, j’ai malencontreusement utilisé le pluriel… Or, sans rentrer dans les détails du pourquoi du comment, corriger cette erreur à l’ordinateur me prendrait un temps fou. Un petit coup de blanco avant de passer à la photocopieuse et hop, le jour sera joué ! 😉 

Les labyrinthes – grand format

Dans ces fichiers, vous trouverez des labyrinthes plus grands. La grille et les calculs tiennent sur une page A4.

Labyrinthes des multiplications – grand format – Niveau 1

Labyrinthes des multiplications – grand format – Niveau 2

Si vous aimez ce travail, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et à partager cet article sur les réseaux sociaux. Vous pouvez suivre mes publications sur la page FB du blog ou sur son compte twitter. A très bientôt !


Si vous avez atterri sur cette page, mes multidessins vous intéresseront peut-être aussi :

Multidessins : des coloriages pour réviser les tables de multiplication

18 réflexions sur “Les labyrinthes des multiplications

  1. Philippe dit :

    Très intéressant. Mais comment agir sur l’étape d’avant, celle qui permet de bien connaitre les tables ?
    Si un résultat est faut, le pixel art reste joli quand même …

    • Le labyrinthe peut faire office d’auto-correction : si le résultat obtenu n’est pas inscrit dans une case adjacente, c’est que le résultat est faux. L’élève peut alors reprendre sa leçon pour vérifier.

      Pour travailler encore et toujours la mémorisation des tables, je vous recommande ces articles :
      http://apreslaclasse.net/index.php/2017/12/18/cartes-autocorrectives-multiplication/

      http://apreslaclasse.net/index.php/2017/10/27/activites-memorisation-tables-de-multiplication/

      • Philippe dit :

        Le labyrinthe vient lui aussi après avoir appris-compris les tables.
        Les autres construisent en effet, de façon plus ou moins approfondie, de la mémorisation de faits multiplicatifs, et c’est donc très important.
        Mais comment faire comprendre (et permettre donc de retrouver soi-même, de vérifier un résultat), les relations arithmétiques entre les nombres de la table de multiplication complète ?
        Je propose ceci :
        La table de 2 (le double de) permet de construire celles de 4 et de 8 (par les doubles de).
        La table de 5 est simple à apprendre.
        Ainsi les tables de 3, de 7 et de 9 sont déjà « à moitié » complétées par celles de 2 et de 5 (et de 4 et de 8) ; la table de 6 est le double de celle de 3 (donc facilement connue).
        Il ne devrait rester que qq faits à mémoriser 7×7, 9×9, 7×9, etc.
        Je pense à une présentation en couleur de ceci : une couleur pour les doubles, une pour les quintuples, etc. et ne laissant les produits orphelins (7×7, 7×9, etc.) en blanc on réduit la charge du « à apprendre ».
        Qu’en pensez-vous, il faudrait le mettre en forme/couleur pour bien le voir.

        • Je n’avais pas compris votre interrogation. Effectivement je ne partage pas ici une séquence sur la découverte des tables de multiplications. Généralement, la table de deux est vue dès le CP via les doubles. En CE1, on étudiera d’abord la table de 4 (double de la table de 2) puis les tables de 5 et de 3. Toujours en prenant appui sur le sens de la multiplication. Concernant la présentation que vous proposez, elle est tout à fait possible. Mais pour aérer encore davantage la présentation (et éviter l’utilisation de documents couleurs, impossible dans la plupart des écoles), il est plus facile de distribuer les tables de multiplications simplifiées. Je ne peux pas joindre d’image dans l’espace des commentaires mais vous trouverez de quoi il s’agit par une simple recherche « Tables de multiplications simplifiées » sur un moteur de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.